Plusieurs raisons expliquent la mise en fourrière d’une voiture. Quoi qu’il en soit, l’automobiliste devra se présenter auprès des services de la police ou de la gendarmerie pour bénéficier d’un bon de sortie. Cependant, il devra apporter certains documents administratifs et s’acquitter de toutes les charges relatives à la mise en fourrière afin de récupérer son engin.

Entreprendre les démarches administratives

Si votre voiture se trouve à la fourrière de Bonneuil, il vous revient d’apporter des pièces justificatives pour sa récupération. Vous devez alors vous munir du certificat d’immatriculation du véhicule automobile, du contrat d’assurance auto, votre permis de conduire et d’un document d’identification. Vous devez également présenter un certificat de vérification technique.

Au cas où votre nom ne se trouverait pas sur le certificat d’immatriculation du véhicule automobile, vous devez détenir un document d’identification du propriétaire de la voiture ainsi qu’une procuration. Ensuite, vous devez vous rendre à la police ou à la gendarmerie de la localité où votre véhicule a été mis en fourrière pour bénéficier d’une permission de sortie. Une fois que le document ordonnant la sortie de l’engin est fourni, rendez-vous sans délai à la fourrière de Bonneuil.

Payer les tarifs de la fourrière de Bonneuil

Le service de fourrière fonctionne en permanence uniquement durant les jours ouvrés. Le montant de la surveillance se calcule par jour autrement dit, vous payerez le nombre de jours de veille. Il faut noter par ailleurs, qu’il existe d’autres frais relatifs à la mise en fourrière. Il s’agit de l’immobilisation, du transfert, de l’évacuation de l’engin.

Pour ce qui est des autres frais, ils se répartissent ainsi :

  • 7,60 euros pour la mise en place de sabot ;
  • 15,20 euros pour le transfert de la voiture ;
  • 120,18 euros pour le transport de l’engin ;
  • 6,36 euros par jour, pour les frais de surveillance.

Si la mise en fourrière excède 3 jours, le propriétaire est tenu d’acquitter des coûts d’évaluation. Le montant est estimé à 61 euros. Les tarifs des véhicules et des motos et des scooters diffèrent, sauf pour celui de la mise en place de sabot. Pour le reste, les engins à deux roues paient le transfert et le transport respectivement à 7,60 et 45,79 euros. Le montant de la surveillance quotidienne est de 30 euros. Quand il y a probablement expertise, le propriétaire de la moto ou du scooter devra débourser au moins 30,50 euros.

La reprise de sa voiture, après une mise en fourrière

Après acquisition d’un permis de sortie, le conducteur devra se rendre à la fourrière de Bonneuil pour la reprise de son automobile. Le bon de sortie doit être décerné par un officier de police judiciaire. Une fois à la fourrière, vous êtes tenu de présenter l’agrément au concierge. L’état de la voiture est bien pris en compte dans cette affaire. S’il n’y a aucune panne, vous pourrez instantanément retrouver votre auto. S’il est remarqué des dysfonctionnements, des réparations s’imposeront. C’est à l’issue de ces dernières que vous pourrez reprendre votre déclaration d’immatriculation automobile. La troisième décision qui peut être prise est la dislocation de l’engin, si les experts notent qu’il n’est plus en bon état de circuler.

En résumé, la récupération de sa voiture à la fourrière de Bonneuil dépend de l’acquittement de tous les frais et de la présentation de certains documents.