Moyen de transport favoris des jeunes en terrain urbain, le scooter attire de plus en plus de personnes de par sa facilité d’usage, ainsi que ses dimensions particulièrement avantageuses en pleine ville.

Mais comme tout véhicule motorisé, les scooters doivent obligatoirement être assurés en choisissant plusieurs types de garanties. Mais quels sont les tarifs pour une souscription à un contrat d’assurance ?

Assurer son scooter : les démarches à suivre

La démarche pour souscrire à une assurance automobile, notamment pour un scooter, est en réalité plutôt simple. En effet il suffit dans un premier temps de vous munir de toutes les pièces constituant votre dossier, à savoir :

  • La carte grise de votre scooter ;
  • Votre permis de conduire : ce dernier doit bien évidemment être de la catégorie adéquate aux scooters ;
  • Un bulletin d’informations contenant l’existence ou pas de bonus ou malus (si votre scooter est doté d’une puissance plus élevée que les 80 cc).

Une fois les pièces maîtresses du dossier de souscription réunies, vous pourrez faire le tour des offres disponibles sur le marché, grâce aux nombreux devis sur le net, ou encore aux séances de consultations gratuites au sein des locaux de l’assureur. Le choix d’une signature de contrat en ligne ou en face à face vous est libre.

Nous vous conseillons toutefois de prêter attention à certains détails et critères qui peuvent être très importants pour la couverture de votre scooter.

Quelles sont les garanties accessibles aux scooters ?

Bien que la procédure soit similaire aux couvertures automobiles classiques, l’assurance d’un scooter requiert obligatoirement une garantie dite « responsabilité civile ». Elle permet entre autres de protéger les passagers et conducteurs du scooter en cas d’accidents (hors ou en circulation), et couvre également la totalité des réparations engendrées par les dommages.

Le reste des autres garanties sont quant à elles totalement libres, vous pouvez choisir ainsi en fonction de leurs réelles utilités par rapport à vos besoins (votre âge, la valeur ainsi que l’état de votre scooter, sont des paramètres à prendre en compte).

Pour ce faire, il faut savoir que les assurances généralement ne proposent pas plus de 3 formules en ce qui concerne la couverture des scooters, que voici :

La garantie au tiers

Cette formule basique ne couvre que le risque obligatoire, à savoir : la responsabilité civile. Cette dernière prend en charge également la garantie de protection juridique, également nommée garantie assistance.

La formule tiers étendu

Egalement appelée sur le marché tiers confort ou encore assurance intermédiaire, cette dernière comprend généralement (en plus de la responsabilité civile) :

  • La garantie vol : que ce soit en valeur à neuf en option ou vétusté déduite ;
  • La garantie incendie ;
  • La protection juridique ;
  • La garantie bris de glace.

La formule tous risques

Comme son nom l’indique cette dernière formule prend en charge toutes les garanties concernant les scooters et ce, quel que soit le type d’accidents (qu’il soit provoqué ou pas).

Quels sont les tarifs d’une assurance pour scooter ?

Les tarifs d’une couverture pour un scooter varient en fonction de plusieurs paramètres. Le calcul de votre prime basique applicable dans le cadre de la prise en charge de votre scooter, sera lui aussi dépendant des critères suivant :

  • Le type de votre scooter : sa valeur, sa puissance ainsi que son modèle sont très importants ;
  • Votre profil conducteur : votre âge et ancienneté par rapport à votre permis de conduire joueront en votre faveur concernant le prix de votre assurance ;
  • La formule de garantie choisie : plus la couverture sera complète plus les garanties seront chiffrées très chères ;
  • La région d’utilisation de votre scooter : la zone ainsi que vos conditions de garage (pendant la nuit) ;
  • Le type d’usage de votre scooter.

Ainsi en fonction de tous ces paramètres, la fourchette de prix variera entre 150 et 170 euros dans le cas d’une garantie moyenne (ainsi que pour un conducteur expérimenté). Les formules tous risques quant à elles sont chiffrées beaucoup plus chères, et peuvent atteindre jusqu’à 1200 euros selon votre zone et votre agence.

Si enfin vous êtes un jeune conducteur de scooter, sachez que vous devrez payer au moins entre 390 et 400 euros jusqu’à un peu plus de 1000 euros pour les formules complètes.

Le comparateur devient votre meilleur ami pour cette assurance

Que ce soit pour les voitures, les motos ou encore les scooters, il est nécessaire de souscrire une assurance adaptée. Elle peut être au tiers, classique ou tous risques, mais le prix ne sera pas à chaque fois le même, d’où l’intérêt d’être très vigilant. Nous vous conseillons de bien vous renseigner et la meilleure solution consiste à utiliser les avantages d’un comparateur.

  • Vous renseignez toutes les informations relatives à votre identité, mais également à votre scooter dont la puissance aura un impact important.
  • Bien sur, la fréquence d’utilisation vous permet de choisir une assurance scooter au tiers ou complète.
  • Le site en question liste toutes les compagnies qui pourront vous combler avec les différentes garanties disponibles.
  • En termes de prix, la fourchette est donc assez large.

Le comparateur est aujourd’hui la meilleure solution pour réaliser de sérieuses économies. Certaines peuvent même vous promettre une différence de plusieurs dizaines d’euros par mois pour des garanties similaires. Même si ce contrat est obligatoire pour rouler, vous devez tout de même prendre le temps de confronter toutes les garanties et le comparateur vous évite de passer d’un site à un autre pendant plusieurs heures.

Différents scooters sont disponibles sur le marché

Il est important de noter que le tarif de l’assurance pour votre scooter s’applique à tous les modèles. Dès que vous décidez de rouler en deux-roues ou avec une voiture, vous devez impérativement être assuré.

  • Il est aussi judicieux d’être vigilant notamment lors de l’achat puisque vous avez les scooters traditionnels avec le carburant.
  • D’autres sont électriques, la puissance peut être plus faible, mais le rechargement des batteries peut être très réjouissant.

Il faut alors comparer les deux références pour réaliser le bon choix et réalisez des simulations pour connaître le prix de cette assurance.

Quelles sont les options à retenir pour son assurance scooter ? 

Comme vous le savez, il faut toujours demander plusieurs devis pour connaitre le prix d’une assurance scooter. Ce conseil est valable pour faire votre choix entre plusieurs compagnies d’assurance, mais également pour faire votre choix entre des niveaux de garanties différents, que ce soit au niveau des formules ou des options. Cela vous permettra de savoir, si vous pouvez vous permettre de rajouter des options pour une meilleure couverture. Mais savez-vous quelles options choisir ? Nous allons vous donner quelques conseils pour vous aider à faire votre choix. 

  • La garantie corporelle : s’il y a bien une option que vous devez retenir en priorité, c’est bien celle-ci. En effet, si votre assurance couvre de base les dégâts subis par votre scooter, avec la dommage tous accidents de la formule tous risques, de votre côté, vous n’êtes pas couvert personnellement. En cas de blessure, vous ne serez pas indemnisé par votre assurance pour les frais médicaux que vous aurez engagés, ni pour les frais permettant de faire des travaux chez vous en cas de handicap définitif, ou encore pour pallier un arrêt de travail. La seule solution pour recevoir une indemnisation est de souscrire à la garantie corporelle. Au minimum, il faut que le montant d’indemnisation soit de 300 000 euros. Sachez que cette garantie est composée de 3 catégories, à savoir les frais médicaux, le capital décès et l’indemnisation en cas de déficit fonctionnel, autrement dit de handicap. Comme vous pouvez le lire, c’est une triple bonne raison de retenir cette option, et cela, peu importe que vous soyez assuré au tiers, en intermédiaire ou en tous risques.
  • Si vous avez un scooter qui a déjà quelques années, celui-ci a plus de risque de tomber en panne. Vous pouvez donc envisager l’option de dépannage 0 km pour être pris en charge, si votre scooter ne veut plus démarrer même devant chez vous. Vous pouvez également compléter cette option par le prêt de véhicule. Ainsi, vous pourrez vous rendre au travail, en attendant que les réparations soient effectuées.
  • Si votre scooter est neuf, l’option nommée « valeur d’achat 24 mois », vous permet d’obtenir une meilleure indemnisation dans le cas où vous auriez un accident responsable avec votre scooter. Croyez-nous, cela arrive plus fréquemment que vous pourriez le penser. Il suffit parfois d’un dérapage sur une chaussée humide ou d’une mauvaise manœuvre en voulant éviter un animal qui traverse la rue.
  • Si vous avez des accessoires ou des équipements supplémentaires, en plus du casque et des gants qui sont obligatoires, comme des bottes ou un blouson avec protection dorsale, il existe une garantie pour être indemnisé en cas de vol ou d’accident. Cela vous permettra de pouvoir vous équiper à nouveau. Bien entendu, il faut que vous pensiez à garder vos factures, si vous retenez cette option. Au niveau des accessoires, cela fonctionne également, si vous avez un GPS par exemple. À vous ensuite de choisir le plafond qui vous intéresse le plus.