De nos jours, on parle souvent d’assurance décès pour prêt immobilier. En réalité, ce terme vise un service d’assurance décès, d’invalidité et d’incapacité de travail. Ainsi, lors d’un tel événement tragique, beaucoup d’organismes d’assurance peuvent être présents afin d’aider l’entourage en ce qui concerne différents types de services.

En souscrivant à une assurance décès, le concerné peut rembourser son emprunt immobilier s’il se trouve incapable de le faire. Ainsi, l’entourage du défunt ne prendra pas en charge l’emprunt en question.

Lorsqu’il s’agit toutefois d’un contrat de crédit signé à deux, c’est à la victime du sinistre de choisir son taux de prise en charge.

Quelles sont les conditions et les exclusions d’une assurance décès prêt immobilier ?

Beaucoup d’efforts sont mis en oeuvre depuis pas mal d’années afin que toutes les personnes, même les plus atteintes, puissent bénéficier de l’assurance décès pour emprunt immobilier. Les conditions à la souscription sont les suivantes :

  • Obligation de remplir et compléter le questionnaire médical qui a pour principal objectif d’évaluer le risque de santé qui permettra de fixer le pourcentage de remboursement,
  • la valeur de l’emprunt ne peut dépasser les 320000 euros,
  • l’âge des personnes voulant y souscrire est limité à 70 ans.

Quant aux exclusions, les organismes d’assurance décès pour crédit immobilier informent les clients qu’ils excluent très souvent :

  • La mort préméditée,
  • Les dommages provoqués par incidents nucléaire,
  • L’absence d’un permis valide concernant les voyages sur les appareils non conforme aux normes,
  • Les dégâts provoqués par l’assuré,
  • les sports dangereux comme la boxe, le parachutisme, la plongée et le deltaplane,
  • la guerre étrangère ou civile, les insurrections ou les attentats si le souscripteur y prend part.

Il faut que ceux qui pratiquent des activités à risque sachent qu’il est important de faire appel à un assureur qui analysera la demande afin qu’ils puissent l’accepter avec toutefois, une surprime. Etant donné que chaque organisme possède ses exclusions, il est préférable de considérer chaque point avec beaucoup de soin. Pour avoir une idée, il est possible de demander un devis afin de comparer les exclusions par exemple, des compagnies d’assurance avant de se lancer dans un choix définitif.

Quelles autres garanties peuvent être comprises dans une assurance décès prêt immobilier ?

En ce qui concerne les différentes garanties proposées par l’assurance décès pour crédit immobilier, on retrouve :

  • les garanties de pertes totales d’autonomie : cela représente une garantie de base en plus des garanties décès. Elles prennent en charge l’emprunteur ayant subit un accident ou une maladie. Ce dernier n’étant plus en position d’exercer ses activités , il aura besoin d’une personne pour l’aider dans l’accomplissement des différentes tâches du quotidien,
  • les garanties d’incapacité de travail : celles-ci s’appliquent aux emprunteurs qui ne peuvent plus exercer leur métier de façon temporaire,

Il est possible d’arriver à des contrats de dédommagement pour les souscripteurs qui ne peuvent également plus exercer leur activité tout en étant rémunérés. De ce fait, le remboursement prendra les formes suivantes :

  • indemnitaire : dans ce cas l’assureur prendra en compte le montant correspondant à la valeur du salaire en raison d’un arrêt de travail,
  • forfaitaire : la mensualité du prêt immobilier sera prise en charge par l’assureur.

Il existe également d’autres garanties comme la garantie d’invalidité totale et permanente qui propose un taux de 66 %, l’incapacité partielle avec un taux d’invalidité mentale ou physique qui sera compris de 33 % à 66% ainsi que la garantie de la perte d’emploi. Il faut savoir que plus le niveau de garantie d’une assurance décès prêt immobilier est conséquent plus le prix sera élevé.

Pourquoi choisir une assurance décès dans le cadre d’un crédit immobilier ?

Il est souvent difficile de trouver des informations pertinentes, car Internet regorge d’astuces et de guides qui peuvent donc vous perdre dans les méandres des données. Pour l’assurance décès liée à votre prêt immobilier, il suffit de regarder les clauses. En effet, le contrat sera payé en fonction du reste par l’organisme qui vous propose cette assurance.

  • Ce ne sont pas les héritiers qui seront alors impactés, ils ne devront pas payer le reste du crédit grâce à cette assurance.
  • Le co-emprunteur ne se retrouvera pas non plus dans une situation désastreuse, car l’assurance lui évite de payer en plus de sa part, celle de la personne décédée.
  • Auparavant, les héritiers devaient payer leur propre crédit et celui de leurs parents par exemple.

Aujourd’hui, avec l’assurance décès dédiée au crédit immobilier, le concept est beaucoup plus simple, sécurisé et idéal pour toutes les personnes de l’entourage qui ne doivent pas s’occuper du reste à payer. N’hésitez pas à vous renseigner concernant les modalités d’application, car c’est une garantie vraiment pertinente pour toute la famille. Optez également pour un comparateur qui vous permet de dénicher rapidement les offres les plus séduisantes.