Comment faire germer un noyau de prune : que faut-il faire ?

Révéler les sections Dissimuler les sections

Le jardinage est une passion, aux avantages bénéfiques pour la planète, si on assemblait tous les passionnés de plantes vertes, on aurait des millions de personnes dévouées au bien-être de la terre, ce qui est très rassurant, car ça prouve qu’il n’y a pas que du mauvais dans ce monde.

C’est une passion, qui touche de façon directe l’écosystème, elle impacte la qualité de vie de manière personnelle, mais si on voit les choses de façon globales, on voit tout un ensemble de verdure, tout un monde botanique, et ce monde impacte de façon significative et positive, le maintient d’un air pur, d’un cycle de vie naturel… bref tout ce qu’il faut, pour que la terre soit en bonne santé.

Du moins, on aura un petit coup de pousse, qui va contrebalancer le fait que le monde actuel est polluant, trop de déchets, trop de plastique…

Germination Comment faire germer des lentilles rapidement ?

Donc si vous voulez vous mettre au jardinage, c’est tout à votre honneur.

Nous allons vous parler d’un noyau assez particulier, qu’on trouve partout et qui demande une connaissance bien approfondie, pour pouvoir le faire germer : le noyau de prune.

Comment faire germer un noyau de prune : que faut-il savoir ?

En premier lieu, il faut savoir qu’il n’est pas facile de faire germer un noyau de prune, car ce dernier a tendance à  » hiberner « .

En effet, tout comme les êtres vivants, les plantes ont elles aussi un système de défense pour survivre, la nature oeuvre pour la vie et non pour l’extinction, il est donc important de comprendre que, si le noyau de prune est si difficile à faire germer, ce n’est pas parce-que vous êtes un mauvais jardinier, mais parce-que le noyau a une sorte de mémoire génétique, qui va avoir tendance à le protéger de l’hiver avant de germer.

Germination Comment faire germer un avocat : comment faire pousser un avocatier à partir d’un noyau d’avocat ?

Voilà donc les causes qui font que cela ne marche pas :

  • avant l’hiver;
  • le manque de froid;
  • le manque d’eau;
  • le manque de soleil par la suite.

Il est crucial de patienter, car le noyau va lui même patienter avant de germer, si l’hiver n’est pas encore arrivé, il ne pourra pas germer, car la mémoire de survie de la plante, va la plonger dans un état  » d’hibernation « , pour ne pas se mettre en danger et mourir en plein froid.

Car effectivement, le froid aura tendance à tuer les plantules, dés les premiers coups de vents, et donc pour s’en protéger, le noyau va rester fermé jusqu’à la fin de l’hiver, et parfois un peu plus (dans certains cas, cela prendra 18 mois, pour pouvoir apercevoir les premières petites plantules).

Comment faire germer un noyau de prune : quelle est la bonne attitude qu’il faut adopter ?

Pour que le noyau puisse germer, il faut d’abord rester calme et laisser du temps au temps, car la nature est faite à la perfection, et chaque chose en son temps.

Germination Comment faire germer un gland : comment réussir à faire pousser un grand chêne à partir d’un gland ?

  • il ne faut pas brusquer les choses;
  • il faut attendre au moins 18 mois, pour voir le noyau germer.

Quel est le prix d’un prunier ?

Vous avez donc décidé de faire germer le noyau d’une prune pour avoir un arbre dans quelques années, et même des fruits dans pratiquement une décennie. Il existe pourtant une solution beaucoup plus rapide qui devrait vous apporter la plus grande satisfaction. En effet, sur Internet ou dans des jardineries, vous pourrez acheter des pruniers qui sont prêts à être plantés. Il y a bien sûr différentes espèces et les tarifs ne sont pas excessifs.

  • En choisissant un plant relativement petit, vous pourrez l’aider à s’adapter plus facilement puisque ses besoins sont moins importants.
  • Pour les pruniers déjà bien développés, il faut être vigilant à l’exposition, à la qualité de la terre et à la fréquence de l’arrosage.
  • Ajoutez aussi des billes d’argile pour optimiser le drainage, car l’accumulation de l’eau peut être néfaste pour les racines.
  • Le prunier n’est pas très onéreux, il faut prévoir moins de 100 euros pour un arbre bien développé.

Pour certaines références, notamment les plus onéreuses, vous aurez déjà des prunes, la récolte sera alors rapide, cela ne sera pas le cas si vous plantez un noyau dans la terre. Renseignez-vous concernant les prix, mais cette méthode est beaucoup plus intéressante.

Donnez votre avis

Soyez le 1er à noter cet article

Vous aimez cet article ? Partagez !